Une certaine idée d'Istanbul...

Publié le par Merci Planet Turquie Guide .com!

 

Pour moi, vulgaire profane en terre turque, une petite nourriture informative etait necessaire, histoire de me resituer dans le contexte! Voila ce que j'ai trouve sur le Net, et puisque ce resume est assez bien condense je vous en fait profiter... le lien se trouve a la fin!

 

 

Istanbul, la ville la plus riche et la plus fascinante de Turquie, seule ville bâti à la charnière de deux continents - l'Europe et l'Asie - , Istanbul conserve des prestigieux monuments qui témoignent de la richesse de son histoire.

 

 

Istanbul, le centre de l'histoire

 

658 av. JC. , Byzance,Constantinople, Istanbul..., fut fondée au milieu du 7e siècle av. JC, par des colons de Mégare et d'Argos sous la conduite du légendaire roi Byzas. Selon la légende, Byzas fonda la ville après avoir consulté l’oracle de Delphes. La ville fut appelée Byzantion. Grâce à sa situation stratégique, entre les deux continents l’Europe et l’Asie, par le détroit de Bosphore, la mer Noire avec la mer Marmara et celle-ci , par les Dardanelles avec la mer méditerranée devint rapidement un important centre commercial.

513 av. JC., le roi de Perses Darius conquit la ville, par la suite, il a conclut une alliance avec Rome.

5e siècle av. JC., les Grecs et les Macédoniens s’emparèrent la ville.

333 av. JC., Byzantion retrouva son indépendance et sa prospérité avec Alexandre le Grand, qui lui laissa son autonomie et la fit entrer dans le monde hellénique.

146 av. J.C, La ville (Byzance) et d’autres royaume hellénistiques tomba sous la domination romaine.

193 – 196 après. JC., l’empereur septime sévère après avoir assiégé la ville pendant 3 ans, mis à sac la ville, détruisit les remparts. Peu après, Septime Sévère décida de reconstruire la ville de beaux monuments (Hippodrome, palais, thermes…) et l’entoura d’un nouveau rempart et la baptisa Augusta Antonina en l’honneur de son fils (Caracalla).

En l’an 324, Constantine, nouveau maître de Byzance, se rendit vite compte de son importance stratégique et commerciale et décida d’établir la capitale dans cette ville et lui donna le nom de Nouvelle Rome ( Nea Roma) auquel la prospérité préférera celui de Constantinople. Ainsi, une nouvelle culture est née, la civilisation de Byzance.
Constantine érigea un palais, des thermes, un forum et la première basilique Sainte Sophie, et décida d’enclore les sept collines de la ville dans une muraille.

En l’an 395, l’empire romain divisa en deux, l’orient et l’occident. Constantinople (Constantinopolis) devint la capitale de l‘empire Byzance (L’Empire romain d’orient).
Au 6è siècle, la splendeur de Constantinople atteint son apogée sous Justinien, empereur, chef de l’état, qui soumet l’Eglise au pouvoir impérial. Une insurrection fut organisée contre l’empereur Justinien en 532, la basilique de Sainte Sophie et toute la ville fut brûlée au cours de la révolte de Nika en 532 .

Au 8e siècle, Byzance est déchirée par une crise terrible, l’iconoclasme ou querelle des images qui va durer plus d’un siècle.

En 1204, les Croisés ( les chevaliers chrétiens) attaqua Constantinople et mirent à sac la ville. D’innombrables trésors d’art d’une valeur inestimable ont été ainsi perdu à jamais. La ville, privée de son ancienne splendeur et réduite à 100 000 habitants.

En 1452, Sultan Mehmet II (le conquérant) prit pied sur la rive européenne du Bosphore, construit la forteresse de Rumelihisari en 4 mois, et en 1453 entreprit le siège, ainsi Constantinople tomba sous les mains de l’empire Ottoman le 29 mai 1453. Elle changera le nom et deviendra Istanbul. Istanbul devint la capitale de l’empire Ottoman. Fatih (le conquérant) Sultan Mehmet fut construit le Palais de Topkapi. Le Palais Topkapi s'étend sur l'emplacement de l'acropole de l'antique byzance. Ce Palais Topkapi fut le principal résidence de tous les Sultans.

Au 16e siècle, sous Soliman le Magnifique la puissance de l’empire Ottoman semble sans bornes. Un grand architecte Sinan, embellit Istanbul. Il construisit des mosquées grandioses, des ponts, des palais et des fontaines.

Istanbul suit le sort de la puissance ottoman, qui décline progressivement. L’aube du 20e siècle voit la fin de cet empire et l’avènement de la jeune République turque. En 1923, on choisit Ankara comme nouvelle capitale mais toujours Istanbul qui, du haut de ses monuments couverts de gloire, racontera l'histoire de son passé millénaire.

 

Info touristique Turquie

Publié dans super-nana-in-istanbul

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article